Actualité libre de droit
- 21 clics -

Retour sur l'histoire du bio en France

L’agriculture biologique est le fruit de la conscientisation d’un groupe considéré comme marginal auparavant. Actuellement, c’est devenu une question centrale et tout le monde s’accorde même à dire que c’est l’avenir de l’humanité en matière d’alimentation saine et sans danger. S’ajoutant à cela, l’agriculture bio permet de mieux respecter la terre, de protéger l’environnement et surtout d’assurer un bien-être animal optimal. Néanmoins, pour mieux comprendre ce type d’agriculture, vaut mieux avoir des connaissances basiques, particulièrement sur l’histoire du bio.

Des initiatives audacieuses

C’est dans les années 20 que certains agriculteurs sont conscients de l’importance de l’agriculture biologique en bannissant les pesticides, l’agriculture conventionnelle avec un fort rendement, et surtout le respect du sol et de la nature pour nourrir la population de manière adéquate. De même, des penseurs, et surtout des chimistes et biologistes, mais aussi des agronomes ont pu démontrer les dangers d’une agriculture intensive qui ne pense qu’aux rendements et à la standardisation des produits. Via ces initiatives, Nature et Progrès, mais aussi la méthode Lemaire-Boucher sont considérés comme les pionniers du bio. S’ajoutant à cela l’émergence de plusieurs idées qui trouvent des partisans surtout lors des crises pétrolières d’après-guerre en s’étendant dans les années 70. C’est dans les années 80 que le bio est reconnue du public, d’où l’apparition de labels et règlementations, mais aussi des démarches permettant aux consommateurs de les reconnaitre facilement.

Quand les entreprises se mettaient au bio

À partir de ces idées de base et fortes de leurs convictions, des entreprises françaises, mais aussi européennes comme Wessanen a qui appartient bonneterre font du bio leurs spécialités. Actuellement, ce groupe de sociétés est une référence mondiale à travers ses plusieurs marques spécialisées dans le bio, avec une présence permanente en France, en Europe, aux États-Unis et commence à attaquer le marché asiatique. De nos jours, le bio est une référence, voire une marque de fabrique obligeant les producteurs à étiqueter leurs produits de manière adéquate en respectant des règles et cahiers de charge stricts.

Laissez votre commentaire à propos de cet article