Actualité libre de droit
- 1202 clics -

comment établir une transition démocratique ?

Pour reprendre un précédent article d’interview de Tariq Ramadan, découvrons maintenant la suite de la rencontre avec l’islamologue dans laquelle ce dernier revient sur des faits d’actualité avant d’aborder la problématique de l’accès à la démocratie.

Comment évaluez-vous la couverture médiatique des attentats lors du marathon de Boston? Est-il possible pour les médias de couvrir de tels événements sans créer d’amalgames par rapport aux groupes ethniques et religieux ?

Je pense que les médias se sont d’abord montrés prudents pendant les premiers jours, jusqu'à ce qu’ait été établi le lien avec l'Islam, et nous avons ensuite entendu des choses sur la violence, le terrorisme etc. Personne ne peut nier le fait que pendant un certain temps les médias se sont montrés prudents, parce que nous ne savions pas qui était derrière tout ça.

Mais cette couverture médiatique et cette controverse n’aident pas les Américains à comprendre le fait que l'Islam est aussi une religion américaine et que nous sommes tous, hommes et femmes, les victimes des extrémistes violents. La grande majorité des musulmans sont contre ces extrémistes et sont eux-mêmes victimes de ce qui se passe. Malheureusement, nous sommes pris dans un cercle vicieux : plus on parle de violence, plus rejette l’islam, et plus l'homogénéité et la cohabitation sont menacées.

Votre livre « l’Islam et le réveil arabe » porte un regard critique sur la soi-disant « printemps arabe ». Compte tenu de la récente crise politique en Egypte et en Tunisie, pensez-vous qu’il y ait de l'espoir pour un avenir démocratique dans ces pays-là ?

Vous savez, j’ai dès le début une position intellectuelle en m’affirmant comme prudemment optimiste. Malheureusement, nous nous focalisons sur le seul défi politique de savoir si l’on va ou non avoir une démocratie. Et je pense que nous ne parlons pas assez des conditions nécessaires à la démocratie dans les pays à majorité musulmane, au Moyen-Orient comme ailleurs.

Car il existe des conditions, et le problème auquel nous sommes confrontés aujourd'hui est synonyme de déception car nous voyons littéralement des salafistes, des islamistes réformistes, et les laïcs qui luttent pour le pouvoir et qui créent dans la société une polarisation en termes idéologiques, entre laïcs et islamistes, et qui essaient de prendre le pouvoir.

Alors que pendant ce temps existent différentes conditions pour parvenir à une démocratie, à savoir : la lutte contre la corruption, le rôle de l'armée, l’égalité des sexes et le rôle de la femme, les mesures à mettre en œuvre dans les réformes de l’éducation, le type de système économique en application et les relations économiques nécessaires dans nos régions.

Je pense aussi que la justice sociale et l’autonomisation des femmes sont des éléments clés pour une démocratie. L’égalité des sexes jouera clairement un rôle capital pour cette transition.
Je pense également que tant que nous continuerons à aborder le défi politique, et à rester coincé dans l’éternel débat des islamistes contre la laïcité, la démocratie ne restera qu’un lointain espoir, un idéal hors de portée.

Dans votre ouvrage, vous dites que la richesse pétrolière de la Libye était au cœur de la décision d’intervention dans ce pays par les pays occidentaux. La Libye est-elle mieux sans Kadhafi ? Quelles considérations géopolitiques pourraient influencer l’issue finale ?

Si en Occident nous étions très cohérents dans nos espoirs pour la démocratie, nous espérerions que le Bahreïn, l'Arabie saoudite et le Qatar, et tous les pétro-monarchies, deviennent des sociétés démocratiques. Mais cela n'a pas été le cas. La préoccupation a été, pour l’Irak comme pour la Libye, d’assurer la production de pétrole.

Vous savez, les déclarations de la Ligue arabe demandant une zone d'exclusion aérienne en Libye ont été utilisées pour annuler l’invasion de celle-ci. La même demande d’exclusion aérienne a été faite par la Ligue arabe pour protéger Gaza et ses citoyens ainsi que les civils palestiniens et la société civile et les citoyens innocents à Gaza, mais cela n'a pas été entendu.

Nous avons entendu la demande en Libye et non en Palestine, simplement parce qu’en Libye le peuple et le pays ont du pétrole, ce qui est beaucoup plus intéressant que le sang palestinien. Je pense donc que nous devons comprendre, sans tomber dans la naïveté, que, oui, nous pouvons en théorie célébrer la démocratie, mais qu’au final, ce sont les intérêts économiques et géostratégiques que nous promouvons. Affirmer le contraire reviendrait à dire des mensonges et à ne pas regarder la réalité en face.

Est-ce que l’exemple turc d’un gouvernement laïque est un modèle potentiel pour d'autres États du Moyen-Orient, en particulier les Etats du réveil arabe qui ont récemment subi un changement politique rapide ?

Non, je ne l’envisage pas comme un modèle. Je ne pense pas qu’il existe de modèle à suivre. Je pense que le gouvernement actuel en Turquie a fait assez bien au cours des 10 dernières années, en étant réélu, en agissant contre la corruption, et en essayant avec les moyens qu'il [le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan] avait, d’effectuer un bon travail sur l’économie. Et je pense que personne ne peut nier le fait qu'il a réussi sur le plan politique car on a une stabilité économique, un point selon moi très important. Il faut maintenant préciser que la liberté d'expression, les minorités et le changement d'un régime du Premier ministre à un régime plus présidentiel, sont autant d’idées maîtresses à considérer pour l’avenir de la démocratie. Je pense donc que nous avons agi correctement à différents niveaux, que le régime politique turc laïc fonctionne bien avec des gens qui ont des références islamiques et islamistes, mais je n’irai pas jusqu’à affirmer qu’il s’agit d’un modèle pour l'avenir.

Source : Interview Tariq Ramadan

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Actualités

  1. 16 Juin 2018Comment se préparer à la mort de son animal de compagnie ?15 clics
  2. 20 Mars 2018FLF : Leaders de l'apprentissage professionnelle155 clics
  3. 17 Nov. 2017Tout ce que vous devez savoir sur la communication visuelle325 clics
  4. 6 Mai 2017A Ath déboucher un wc doit être fait par un plombier735 clics
  5. 11 Avril 2017N'oubliez pas le livre d'or, vos invités au mariage seront fierts de le remplir810 clics
  6. 4 Avril 2017Le costockage se développe fortement chez les français765 clics
  7. 11 Déc. 2016Un nouveau film en 2017 pour l'acteur Patrick Piard863 clics
  8. 25 Oct. 2016Le ral-bol des parisiens pour trouver un plomblier dans le 13ème945 clics
  9. 12 Oct. 2016Toute l'actualité de Glinche Mandataire Auto1159 clics
  10. 21 Juin 2016Les droits des locataires renforcés au compte-gouttes1009 clics
  11. 14 Avril 2016Un serrurier professionnel à Antony1124 clics
  12. 14 Mars 2016Les services d’un serrurier, à quel prix ?1125 clics
  13. 17 Fév. 2016Quelques utilisations inhabituelles du PERP1064 clics
  14. 10 Fév. 2016Ne vendez pas votre voiture avec une simple affichette pourquoi ?1052 clics
  15. 16 Déc. 2015Faire connaitre son entreprise avec une campagne SMS1334 clics
  16. 3 Déc. 2015En France on passe plus de temps à la retraite1174 clics
  17. 22 Juin 2015Acheter ses grands crus classés en ligne1178 clics
  18. 23 Avril 2015Ou trouver des stands parapluie dans le Doubs ?1202 clics
  19. 2 Sept. 2014Comment devenir professeur de golf ?2472 clics
  20. 15 Août 2014La climatisation et ses avantages1950 clics
  21. 29 Juil. 2014Les comparateurs d'assurance auto en ligne1811 clics
  22. 25 Juin 2014Nourrir ses carpes koi1647 clics
  23. 16 Juin 2014La mode carpe koi1966 clics
  24. 27 Mars 2014Bien entretenir son bassin carpe koi3523 clics
  25. 18 Fév. 2014Investir en SCPI PFO23315 clics
  26. 14 Fév. 2014Trouver un salon de coiffure sur paris2351 clics
  27. 14 Déc. 2013Un reclassement après le licenciement ?2423 clics
  28. 19 Nov. 2013Les avantages de la menuiserie alu2473 clics
  29. 18 Nov. 2013Montres à gousset : le retour de la mode vintage2792 clics
  30. 9 Nov. 2013Bientot la Playstation 41961 clics